Le pari sportif ?

D’où vient le pari sportif

Depuis le début des années 2000, les paris sportifs en ligne se font généralement par l’entremise d’un bookmaker mais ce sont les courses de chevaux qui ont été le point de départ des paris sportifs. A la fin du XIXème siècle, les hommes ont commencé à fixer des cotes sur les courses de chevaux et sur le Baseball américain. Une des premières formes de pari est le pari mutuel qui est toujours utilisé aujourd’hui dans les courses de chevaux.

Ce type de pari, non utilisé par les bookmakers, a été introduit officieusement en France en 1865 par le propriétaire d’une boutique de parfums, Michel Oller qui a eu l’idée de vendre des tickets sur une course hippique. Il a alors mis toutes les mises dans un pot commun et à la fin de la course, a prélevé une commission de 5% sur tous les dépôts compte tenu de son intervention sur la gestion de ce système !! Il a ensuite distribué à tous les gagnants les gains calculés avec les cotes établies selon les mises sur chaque cheval et ainsi donné naissance aux premiers paris organisés en France.

Ce système de mise mutuelle dans les champs de course est devenue la première forme de pari officiellement autorisé en France en 1887. Puis en 1927, les britanniques et les américains ont également légalisé cette forme de pari sur le principe du système inventé par Monsieur Oller.

Qu’est-ce qu’un pari sportif

Un pari sportif est la mise d’une somme d’argent sur la réalisation d’un résultat comme par exemple le vainqueur d’un match ou le nombre de buts marqués. Une cote est associée à votre pari et vous permet de connaître les gains possibles si le résultat est positif. Cette cote indique également la probabilité que ce résultat se réalise ou non, c’est à dire la chance qu’un joueur ou une équipe a de gagner.

En résumé, plus une cote est faible, plus la probabilité que l’événement se réalise est forte.

Quand vous gagnez un pari sportif, il vous est reversé un gain qui est égal à la cote multipliée par votre mise. Pour connaître votre bénéfice, vous devez déduire votre mise de cette somme.

• Gain : Mise x Cote
• Bénéfice : Gain – Mise

Un exemple de pari sportif

Vous décidez de parier sur un match de football de Ligue des Champions entre Liverpool et l’AC Milan. Liverpool est favori et voici les cotes proposées par un bookmaker en ligne :

  • Victoire de Liverpool : cote de 1.40
  • Match nul : cote de 3.60
  • Victoire de Milan : cote de 5.20

Vous décidez de parier 120 € sur une victoire de Liverpool, si Liverpool gagne, vous remportez donc :

  • Gain : 120 x 1.40 = 168 €
  • Bénéfice : 168 – 120 = 48 €

Si Liverpool perd ou si le match est nul : vous perdez votre mise de 120 €.

Les meilleurs bookmakers

1 Parier sur Bwin Revue
Visiter
2 Tous vos paris sportifs en ligne sur Unibet ! Revue
Visiter
3 Pariez sur tous les sports avec PMU.fr Revue
Visiter
4 Vos paris sportifs sur Betclic Revue
Visiter